-10%

Nouvelles Questions de Femmes n°07

Juin 2017. Version numérique

3,90 3,51

Nouvelles Questions de Femmes est un magazine de psychologie qui nous ressemble !

100 pages

Description

La vie est belle ! Mais si !

Dans It’s a Wonderful Life, le film de Frank Capra de 1946, le héros, George, incarné par James Stewart, a renoncé à son rêve d’enfant de devenir explorateur et architecte. Désespéré, alors qu’il songe au suicide le soir de Noël, il sauve de la noyade un inconnu qui se révèle être un ange, Clarence, qui lui montre alors toutes les catastrophes qui vont arriver s’il ne reprend pas sa vie en main. Certes, nous n’avons pas toutes la chance de rencontrer notre ange gardien pour nous ouvrir les yeux. Et pourtant…
La leçon de ce classique d’Hollywood, précurseur de la très actuelle tendance «feel good», c’est qu’il nous appartient de décider de ce que nous voulons faire de notre vie. Évidemment, il ne faut pas être naïve. Tout n’est pas toujours rose et il y a parfois des événements face auxquels on se trouve démunies.
Mais il y a aussi une foule de situations qui ne sont pas si graves et que nous pouvons changer ou assumer. Comme le dit la psycho-sociologue Dominique Picard, «il est nécessaire de faire la différence entre ce que nous ne pouvons pas changer car cela ne dépend pas de nous, et les choses que nous pouvons faire évoluer avec du temps et du courage».
Ce qui demande du discernement et de la réflexion, mais aussi un véritable travail sur soi. Parce qu’accepter de lâcher prise face à ce que l’on peut maîtriser, mais aussi s’attaquer aux problèmes que l’on peut résoudre ne peut se faire sans une réelle volonté. Réenchanter sa vie, c’est possible, mais cela ne va pas se faire tout seul. Comme dans le film, l’ange peut vous aider à prendre conscience du possible, mais il n’appartient qu’à vous de faire ce qu’il faut pour cela.
Accorder du temps à ses proches, remettre en cause ses mauvaises habitudes, se bouger plus que se lamenter, décider d’être bienveillante… ce ne sont pas les – bonnes – résolutions qui manquent. Et si on commençait aujourd’hui ?