-10%

Nouvelles Questions de Femmes n°06

Avril 2017. Version numérique

3,90 3,51

Nouvelles Questions de Femmes est un magazine de psychologie qui nous ressemble !

100 pages

Description

Quand je pense à toi…

… je pense aussi à moi. Non, il ne s’agit pas des Restos du Coeur, mais d’un état d’esprit pour donner à notre vie de couple un nouvel élan, sur tous les plans… surtout horizontalement. En se posant la question de jusqu’où nous sommes prêtes à aller pour faire perdre la tête à notre compagnon de jeu, il ne s’agit évidemment pas de se transformer en esclave sexuelle. Ou du moins, pas tout le temps. Mais, plus naturellement, de se glisser dans sa peau et dans sa tête pour savoir et faire ce qui lui fera vraiment plaisir. Pas si simple ? N’écoutant que leur courage (et leur curiosité), nos journalistes sont allées sur le terrain pour décrypter la sexualité de cet animal étrange, l’homme. Et franchement, ce n’est pas triste et cela peut même être assez amusant. Le succès de la provocative romance, le genre littéraire popularisé par E.L. James et ses 50 nuances… prouve en tout cas que nous ne sommes pas si coincées, au moins dans l’imaginaire. Alors, pourquoi ne pas passer à l’acte ?

Vous n’êtes pas sûre d’être capable de vous lâcher ? Dans son nouveau livre, Il est temps de choisir sa vie, Sophie Davant nous livre un conseil aussi simple que pertinent : il faut savoir se faire confiance. Et pas uniquement sous la couette. Comme Caroline Vignaux, l’avocate qui a quitté la robe pour devenir l’une des comiques les plus appréciées du moment. Où comme Tal, la jeune chanteuse qui a osé franchir le pas de l’écriture, alors que le français n’est pas sa langue maternelle.

Ce n’est pas un hasard si l’escalade est le sport tendance aujourd’hui. Devant une paroi, on se dit qu’on n’y arrivera jamais. Et puis on se lance, et prise après prise, on arrive au sommet. En sueur, fatiguée, un peu courbatue, mais heureuse. Et on ne demande qu’à recommencer. Une jolie métaphore, qui nous ramène à notre sujet initial. Car s’il n’y a pas de mal à se faire du bien, il n’y a pas de mal non plus à en faire autour de soi. Bien au contraire.