-10%

Nouvelles Questions de Femmes n°05

Mars 2017. Version numérique

3,90 3,51

Nouvelles Questions de Femmes est un magazine de psychologie qui nous ressemble !

100 pages

Description

Pour le plaisir….

Non, nous ne sommes pas en pleine régression nostalgique, même si, osons l’avouer, la voix sensuelle d’Herbert Léonard ne nous a jamais laissée indifférente. Plutôt d’humeur à la fois coquine, féministe et midinette. Un cocktail pas si incongru qu’il y paraît. Coquine, à l’image de notre dossier consacré à un sujet qui n’est pas inconnu pour une majorité d’entre nous, du moins il faut le souhaiter. Mais qui mérite d’être approfondi, tant le plaisir féminin reste encore sinon tabou du moins emprunt de mystère. Et c’est là que notre côté féministe ressort. Car si, même sous la couette l’égalité des sexes (et non, nous n’allons pas prendre les mesures) n’est pas une évidence, c’est que tout n’est pas parfait, même si pas mal de chemin a été fait, grâce à des femmes d’exception, comme Simone Veil, dont nous retraçons le destin et les combats. Pour autant, nous assumons aussi notre côté superficiel. Nous craquons pour la solidité virile – et la virilité solide – de Samuel Le Bihan. Nous sommes émues par le géant américain du thriller, Harlan Coben, en couple avec la même femme depuis 35 ans, et toujours aussi amoureux. Et nous avouons que nous sommes désespérément fans des Miss France, de la toujours superbe Sylvie Tellier, l’une des premières à avoir brisé l’image de la jolie cruche souhaitant «la paix dans le monde», à l’actuelle détentrice de la couronne, Alicia Aylies, sans oublier Iris Mittenaere couronnée Miss Univers, deuxième Française à remporter ce titre après Christiane Martel… en 1953. La prochaine Miss, ce n’est peut-être pas nous, mais ce n’est pas une raison pour nous laisser aller. On se soigne avec la médecine chinoise, on s’alimente mieux en osant, pourquoi pas, le régime microbiote et on se met – enfin – sérieusement au sport avec les conseils des gourous du coaching. Le tout en étant bien dans sa peau et en prenant la vie du bon côté. Pour le plaisir. Parce qu’il a bien raison, Herbert !