Promo !

Arts Magazine International N°138

Octobre Novembre 2021. Version numérique

6,50

Version numérique – 102 pages

GEORGIA O’Keefe au-delà du scandale…

Les grandes expos de l’automne célèbrent les collectionneurs
Octobre – Novembre 2021 / N°138 / 16ème ANNÉE

GALERISTE
Gilles Dyan, Opera Gallery, l’art à l’échelle du monde

EVENEMENTS
David Hockney s’expose à l’Orangerie Le Comœdia célèbre le New Pop

À DECOUVRIR
L’art miniature en vedette à la Galerie Joseph

PARLONS-EN
Le choc esthétique en mouvement de Daniel Firman

RENDEZ-VOUS

FIAC, MODERN ART FAIR, SALON D’AUTOMNE…

Description

EST-CE QUE CHRISTO VOUS EMBALLE ?

L a dernière œuvre de Christo et Jeanne Claude, L’Arc de Triomphe Wrapped (1961-2021), suscite de nombreuses controverses. Tirons d’abord un trait sur le mauvais procès fait au coût de l’opération, 14 millions d’euros. Comme tous les projets artistiques du couple aujourd’hui disparu (lui en 2020, elle en 2009), il a entièrement été autofinancé grâce à la vente des œuvres originales (collages, dessins du projet et autres, maquettes, œuvres des années cinquante-soixante, lithographies). Il ne bénéficie d’aucun autre financement public ou privé. Reste deux reproches qui méritent que l’on s’y arrête.

Le premier, c’est le côté éphémère, puisque « l’emballage » du monument n’aura été visible que pendant 16 jours, du samedi 18 septembre au dimanche 3 octobre 2021. Rappelons que la question de la temporalité est régulièrement explorée par les artistes contemporains, au travers d’installations et de performances. Dans le cas de Christo et Jeanne-Claude, elle est toute relative. Si l’œuvre en elle-même ne dure pas, les traces des projets perdurent, comme l’a remarquablement montré la belle exposition que leur a consacré le Centre Pompidou en 2020.

Le second pose une question plus générale. Ceux qui n’aiment pas trouvent cela laid et choquant. Une réaction d’autant plus viscérale qu’elle provient souvent de personnes qui n’ont vu que des photos peu flatteuses (il en existe pourtant de très esthétiques). Une telle installation doit se voir in situ. Mais, surtout, il s’agit d’un avis individuel. Il n’y a heureusement pas une vérité unique en matière de beauté. Et que cette œuvre soit jugée choquante ou provocante est probablement sa plus grande qualité. En tout état de cause, L’Arc de Triomphe Wrapped ne laisse personne indifférent. Elle provoque des émotions, des débats, des questionnements, des réflexions. C’est sans doute l’une des meilleures définition de l’art, et une contradiction apporté à l’affirmation : « L’œuvre d’art, c’est ce qui ne sert à rien ». Une phrase d’un certain Christo !

Frédéric BENOIT
Directeur de la Rédaction
fb@artsmagazine.fr

Informations complémentaires

Format

Version numérique

Nb de pages

100